Victor Gros peint une toile et la nomme la 60ème arnaque

Victor Elie Gros est un peintre comme on en trouve beaucoup, il n’est pas célèbre, mais sa toile l’arnaque c’est tout de même un travail d’artiste. Lors de ses 60 ans il a décidé de prendre ses pinceaux, ses pastels et d’aller dans un coin qu’il affectionne, Sète, la ville de Georges Brassens. Il s’est souvent installé au Mont Saint-Clair qui domine la ville et s’est mis à peindre aussi sur la plage.

Pourquoi cette toile se nomme la 60ème arnaque ? La réponse de Victor Elie Gros

Cet artiste qui vit en Languedoc-Roussillon depuis sa naissance représente sa vie à travers des toiles peintes avec des pastels et l’arnaque c’est tout simplement sa 60ème œuvre originale. L’arnaque de Victor Elie Gros nous montre un paysage magnifique, la mer méditerranée, l’étang de Thau et un soleil levant qui vient réchauffer l’horizon avec ses couleurs orangers, comme celles d’un volcan. Il pense que sa vie fut une arnaque, il lui a fallut 60 ans pour enfin le comprendre. Il ne regrette rien, il a bien vécu, la peinture c’est sa passion, il n’en a pas fait son business, il aurait sans doute pu, mais non, c’est un passionné d’art, il est également collectionneur de timbres rares.

peinture arnaque victor gros

Son arnaque pour son 60ème anniversaire c’est un réveil brutal, une envie de voyager, son pays lui a fait oublier qu’il existait d’autres panoramas fantastiques à peindre, d’autres couchers de soleil que dans sa région natale. En fait, il a tout simplement trouver l’âme sœur lorsqu’il a peint l’arnaque, une artiste peintre catalane lui a montrée une toile peinte à Rosas en Espagne. Des fois, le temps nous emprisonne et nous fait tourner en rond sans que l’on s’en rende compte, c’est ce qui s’est produit et Victor Elie Gros en a parfaitement conscience, c’est pour cela qu’il estime être victime d’une arnaque bien ficelée par quelqu’un de plus grand que lui.

Après l’arnaque Victor Gros peint partout dans le monde

L’amour rend aveugle ? Non au contraire dit-il, moi elle m’a ouvert les yeux sur un monde magnifique, sur une nature qui me surprend sans cesse.

Il est parti en catalogne avec sa muse et il s’est tout simplement arrêté dans les plus beaux ports espagnols jusqu’en Andalousie. Son projet c’est de faire le tour du monde et de peindre les couchers de soleil sur tous les continents, y compris en Antarctique !

Comme on dit, les artistes sont des fous, Victor Elie Gros en est un certainement, mais il le sait, et à 60 ans la liberté est plus grande, on sait que le temps est derrière nous, qu’il faut prendre chaque jour comme étant le dernier. Alors le voila parti de port en port, de plage en plage, de soleil levant à soleil couchant, toujours avec ses pinceaux, mais aussi c’est nouveau avec son objectif photo ! Oui la photographie est selon Victor Elie Gros de l’art à l’état pur, il dit même que pour prendre l’angle de vue souhaité il lui faut parfois plus de temps que peindre une toile…

Si vous aussi vous avez été victime d’une arnaque comme Victor Elie Gros, que la vie vous a piégée, qu’elle vous a enfermée dans un lieu, alors réveillez-vous, voyagez, envolez-vous et vivez !